patron crochet geek- secrets de je main muse
Patrons

Patron crochet geek : les secrets de la naissance du Mog, par Je Main Muse

Ouf ! Fêter ce premier anniversaire de Je Main Muse a été super excitant, mais pas de tout repos. On ne dirait pas comme ça, mais les dernières semaines avant le 31 Octobre ont été les plus intenses. Ceci dit, le patron de mon Mog est bel et bien disponible ! Enfin. Après un an de boulot dessus. Comme j’en suis terriblement fière, j’ai vraiment envie de te parler de cette aventure qu’il me tarde de revivre avec un futur nouveau design. Prête à découvrir les coulisses de création du Mog ? Tiens-toi bien !

Un peu de contexte : pourquoi j’ai choisi de faire du Mog mon premier patron crochet geek ?

Nous sommes fin octobre 2021. Je m’apprête à lancer le blog Je Main Muse. Je sais à peine ce que je fais, mais une chose est sûre, je ne lâcherai pas ce projet de blog ! Une session de brainstorm me lance sur une idée que je ne quitterai plus… Quel patron crochet geek pourrais-je construire ? Là, je me pose plein de questions pour réduire mes milliers d’idées à un choix unique. Et comme mes pensées sont en arborescence, je te laisse imaginer le bazar ! Chaque idée en amène une autre, qui en multiplie encore…

Je me recentre. Ok. Qu’est-ce qui a un impact majeur dans ma vie ? Parmi tant d’autres choses, les jeux vidéo. Bien. Quel jeu vidéo m’a le plus impressionnée ? Facile. Final Fantasy X !

Ouaiiiiis, on tient quelque chose ! Quel personnage emblématique en crochet ai-je envie de voir entre mes mains ? Euh.. Yuna ? Wakka ? Lulu ? Rikku ? Hmmm. Choix cornélien. Puis, je m’intéresse aux autres personnages non-humains et tellement choux : les pampas, Don Tomberry, le Mog…

Quoi ? Le Mog ? La peluche toute mignonne avec des joues à croquer qui aide aux invocations de Lulu, la magicienne ? OUAIS. J’ai trouvé ! Je VEUX tenir le Mog dans mes bras. Bon, dans FFX, il n’est pas poilu, ses yeux sont différents. Mais en fait, les Mogs (en anglais Moogles) sont déclinés selon les différents opus de la saga Final Fantasy.

Ça y est, je tiens mon personnage, mon tout premier design en crochet.

Un an après, je publie ce patron de crochet geek, celui que j’aurais ADORÉ acheter. Mais que s’est-il passé du 21 octobre 2021 au 31 octobre 2022 ? Je t’explique dans un instant. D’abord, laisse-moi te guider si jamais il t’intéresse aussi.

Où peux-tu te procurer le patron geek du Mog par Je Main Muse ?

Avant de comprendre le chemin parcouru, je te propose de te mettre dans mes chaussures d’il y a quelques jours. Je te remets le contexte. On est à une semaine de mon lancement. Je veux ouvrir ma boutique et proposer un code promo éclair et exceptionnel aux abonnés de ma chronique (si tu veux en faire partie, de ces abonnés, inscris-toi ici : c’est rapide, gratuit et facile ! La promotion est finie, mais il n’y a que de l’info exclusive, donc tu as tout à y gagner). Je choisis la plus célèbre des plateformes d’artisanat. Les premières étapes d’inscription à cette plateforme sont ok, la fiche produit me paraît très cool.

Les dernières étapes me donnent du fil à retordre. Je ne rentre pas dans les détails, mais en gros, le service client est abominablement médiocre, me copie/colle des extraits de FAQ que j’ai lu 18 fois, bref. Je dois changer mes plans, car visiblement, je n’aurai pas ma boutique sur ce site avant un moment ! En tant que cliente, j’adore cette plateforme, mais en tant que vendeur, j’ose espérer que ce sera le seul problème que j’aurai avec eux.

J’ouvre donc une boutique en ligne sur une autre plateforme 100% dédiée aux accros du fil : tricot, crochet, points de croix… J’ai réussi à ouvrir ma boutique Ravelry (presque) sans accroc !

Je prévois de déposer mes patrons sur d’autres plateformes, mais je t’informerai au fur et à mesure. Pour le moment, si tu veux te procurer ce patron de Mog, je t’invite à créer ton compte Ravelry dès maintenant pour pouvoir passer ensuite commande ! Clique sur l’image pour te rendre sur mon patron Ravelry.

 

visuel patron mog je main muse Ravelry

Histoire et chronologie du design du Mog en crochet

frise schéma construction patron Mog

Reprenons au début… Octobre 2021. Je fais mes recherches et voici mon tout premier schéma pour construire le patron de crochet geek que j’aurais aimé acheter. C’est un début ! Évaluer les volumes, c’est la première des étapes pour imaginer puis construire un patron de crochet complet.

 

Fin octobre, mon blog est public. Je mets une énergie dingue à publier chaque semaine et à nourrir le puits sans fond des réseaux sociaux. Du coup, le Mog est en cours de maturation en arrière-plan de ma caboche. J’essaie de réfléchir à comment je vais articuler toutes les pièces, mais en décembre, les fêtes à préparer occupent ma tête… Je mets mon Mog de côté.

Le premier prototype, ou accepter que ce premier jet de patron crochet geek ne soit qu’un brouillon

Tu connais ce moment de flottement entre Noël et le Nouvel An ? Eh bien le 30 décembre 2021 voici où j’en étais. J’ai attrapé mon crochet et je me suis occupée (en plus, c’était l’occasion parfaite de tester les marqueurs de mailles que Papa Noël m’avait apporté) ! Au fur et à mesure des rangs, je me rendais compte que mon amigurumi Mog allait être énorme ! Mais finalement, ce patron crochet geek devenait presque aussi réaliste que les proportions réelles. J’ai décidé de garder ce format.

 

Le 27 janvier, mon premier prototype était fini ! Enfin presque. Je ne l’ai pas totalement achevé car je savais déjà ce que je voulais changer. Ce pauvre petit Mog n°1 n’aura jamais son deuxième bras ni sa deuxième jambe… C’est aussi là que j’ai commencé à réfléchir aux ailes. Spoiler : c’était un enfer. Les ailes sont les pièces qui m’ont pris le plus de temps à penser.

Voici à quoi ressemble mon premier prototype avec son aile, sa jambe et son bras crochetés le 13 février.

frise prototype 1 étape 2 patron crochet geek mog

photo premier prototype Mog au crochet par Je Main Muse

Deuxième prototype : la forme générale de l’amigurumi geek me plaît, mais ces ailes me rendent dingue !

Avançons un peu dans le temps. Voici le début du deuxième prototype fin mars :

 

Avancement 2e prototype Mog Je Main Muse fin mars 2022

 

Je bloque. Créativement parlant, je procrastine, je me heurte à des essais infructueux. Il m’aura fallu jusqu’à mi-mai pour avoir un aperçu assez sérieux des ailes finales…

En juin, j’ai littéralement travaillé nuit et jour pour fabriquer les cadeaux des maîtresses, alors pas le temps de me pencher sur le Mog.

Et puis… Ce deuxième prototype, une fois fini, me plaît énormément. Je sens que je tiens quelque chose. Cela me redonne un bon coup de boost pour la suite, car je ne suis pas au bout du chemin !

 

2e prototype du patron du mog au crochet par je main muse

Le troisième et dernier prototype du Mog pour préparer le patron crochet geek de mes rêves

J’ai finalement commencé le 3e prototype le 10 juillet. Ce dernier prototype me servait à vérifier si mon patron me semblait juste et aussi pour prendre toutes les photos de pas-à-pas. Tu sais sûrement que je suis maman, donc tu peux facilement imaginer qu’avec les contraintes de place, de lumière, de travail et de vie quotidienne, cela n’a pas été facile. Les moments où je pouvais être assez concentrée pour crocheter en prenant de bonnes photos étaient très rares !

Mais je l’ai fait. J’ai pris un peu de vacances et le 15 août, j’ai repris le 3e prototype. Je l’ai terminé le 5 septembre.

 

dernier prototype pour construire patron crochet geek Mog

 

J’ai publié mon appel à testeurs le 21 septembre. Mais qu’est-ce que j’ai fait pendant 15 jours ?

La mise au propre du patron, la tâche la plus ingrate de mon modèle de Mog

Pour faire le 3e prototype, j’avais imprimé ma retranscription de notes qui mélangeait l’anglais, le français, les dessins, les ratures et les points d’interrogation partout. Pour construire mon patron geek à la base, j’ai laissé tomber l’idée du carnet. J’en ai 3948 à la maison. Si j’avais choisi un carnet papier pour écrire les lignes de mon tuto, je voyais déjà le truc arriver. J’écris une partie dessus, je l’égare, j’en prends un autre, je retrouve le premier, je l’oublie à l’étage et j’en commence un troisième… et finalement mes notes sont éparpillées partout, c’est infernal.

 

J’ai donc choisi l’option manuscrite sur mon appli Notes de l’iPad. C’est facile d’écrire, d’effacer, de raturer, dessiner, et que tout soit au même endroit. Ensuite, j’ai rédigé les notes sur Gdoc, sans dessin.

Il était temps de rendre tout ça lisible et aussi facile qu’agréable à suivre. Comment ?

comment le patron du Mog de Je Main est construit

Trier les visuels

J’ai pris des centaines de photos pour éviter de devoir refaire TOUT le Mog pour illustrer un seul point. Le classement des photos. Le shooting des pièces finales pour prévoir la communication dessus, sélection des plus belles… Et je ne te parle pas des retouches ! Correction de lumière, de couleur, mise en valeur des points que je veux illustrer. C’est long, mais je suis contente car cela commence à prendre forme.

Mettre en page

Je suis rédactrice de métier. Pour mon ebook gratuit, « 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet », j’ai fait appel à une professionnelle de l’édition. Donc les logiciels de Publication Assistée par Ordinateur (PAO) m’étaient complètement ésotériques. C’était le passage obligé pour mettre en page un patron que je n’aurai pas honte de commercialiser.

Mais il a bien fallu que je me débrouille seule, car je n’avais pas la trésorerie pour déléguer cette tâche à ce moment. C’est parti ! Après une semaine de pédalage dans la semoule avec Affinity Publisher, j’arrive à un résultat pas trop mal. Qui me plaît bien même. Ok, ok qui m’enjaille et me rend fière comme un paon !

Après les nombreuses retouches du patron suite aux commentaires des testeuses , j’ai pris la main sur le logiciel, je me suis éduquée en suivant des tutos Youtube, en essayant et en me trompant et franchement, j’aime beaucoup ma mise en page. J’espère qu’elle te plaira aussi !

Traduire en anglais

J’ai choisi de proposer le patron en français pour être en ligne avec les valeurs de Je Main Muse : du crochet décomplexé en français pour les femmes débordées. Mais l’anglais est la langue dans laquelle j’ai appris le crochet, j’aimerais que ce patron soit aussi accessible aux anglophones ! Et j’ai bien fait, car ma toute première vente Ravelry, c’est une crocheteuse anglophone qui l’a effectuée.

Évidemment, il a fallu que je traduise chaque étape du patron du Mog, que j’annote les images dans la langue de Shakespeare aussi, et que j’adapte les abréviations. Et que je remette en page le tout ! Du gros gros boulot, puisque mon modèle de Mog fait plus de 30 pages ! Mais au final, ce patron crochet geek, qu’il soit en français ou en anglais, est exactement comme je le visualisais depuis le début.

Pourquoi avoir fait 3 prototypes pour ce patron crochet geek ?

3 prototypes du Mog par Je Main Muse

 

Les 3 prototypes étaient nécessaires. C’est très difficile de prendre son crochet quand on sait que le premier jet ne sera jamais qu’un brouillon. C’est une étape extrêmement laborieuse, car il faut TOUT noter et savoir défaire des rangs pour les refaire, parfois jusqu’à 3 fois. Il faut rester concentré pour compter et sculpter les volumes à coups d’augmentations et de réductions.

Le deuxième prototype m’a servi à corriger les parties qui ne correspondaient pas au résultat que j’avais en tête depuis le début. Les joues n’étaient pas assez marquées, les pattes arrières ne me convenaient pas, le travail des couleurs sur les oreilles non plus… Bref. C’est comme un peintre qui fait ses retouches coup de pinceau par coup de pinceau. Et il y avait toujours ces ailes qui m’ont torturé l’esprit jusqu’au 8 octobre, en plein pendant le test du patron du Mog en français !

Et comme je te l’ai dit, le troisième prototype du Mog était là pour vérifier mon patron dans son ensemble et prendre toutes les photos du pas-à-pas. Je n’aurais pas pu en faire un 4e prototype : cet amigurumi geek fait quand même 40 cm de haut ! Chaque peluche prend beaucoup de temps et chaque prototype a un but précis. Mais je suis très contente d’avoir abattu tout ce travail. Cela vaut vraiment le coup !

Comment m’assurer que mon patron de crochet sera agréable à suivre par TOI ? En le faisant tester par des personnes extérieures !

Maintenant qu’il était terminé à mes yeux, il était temps de confronter mon patron de crochet geek à des mains extérieures. C’est ainsi que j’ai lancé un appel à testeurs le 21 septembre. Finalement, l’évidence s’est vite imposée. Pour le test en français, j’ai choisi Géraldine et Anaïs, qui suivent Je Main Muse depuis le tout début ! Elles sont familières avec mon univers et l’une d’elles avait déjà émis l’idée de tester mon patron, il y a plusieurs mois de cela. Quant à la deuxième, on avait déjà échangé sur les réseaux et elle ne manquait jamais de partager mes articles quand elle le pouvait.

 

différents visuels des tests Mog au crochet par Je Main Muse
À gauche, mon 2e prototype, au milieu, le Mog d’Anaïs et à droite, le Mog de Géraldine

Les tests du patron geek en français ont dépassé toutes mes espérances !

Dire que je suis heureuse d’avoir confié mon patron de Mog à Anaïs et Géraldine est un euphémisme. Elles ont été AU TAQUET ! Dès le patron reçu, elles s’y sont mises, malgré des soucis de livraison de matos. Notre conversation Instagram était hyper dynamique et enthousiaste. Chaque soir on se retrouvait pour débriefer de telle ou telle pièce, je remettais en question ma manière de penser pour comprendre leur angle de vue et améliorer mon patron selon des retours aussi objectifs que pertinents… Bref.

 

Bien plus qu’une correction de patron, ces deux femmes m’ont BEAUCOUP appris. Et même pendant le lancement, elles ont dépassé mes espérances en partageant mes contenus et en faisant les leurs de manière complètement désintéressée. Je suis touchée par leur générosité et leur aide énorme.

Je peux te dire qu’après un an à cogiter toute seule sur mon design de Mog FFX en crochet, j’en avais MARRE de réfléchir dans mon coin sur ce même projet. Mes deux testeuses FR m’ont redonné l’amour de mon Mog X 10 000 ! Ce n’est pas la flatterie qui m’a regonflée à bloc, mais bien ces échanges concrets sur notre passion commune. J’ai réalisé que oui, j’avais ma place dans le crochet design, et oui, mon travail ne sera pas vain : mon Mog a complètement séduit Anaïs et Géraldine comme il m’a séduite au premier regard…. Pourtant, même pendant le test, les périodes de doute sont restées bien vivaces.

Les tests en anglais m’ont permis de perfectionner mon patron anglophone, bien qu’il ne se soit pas déroulé comme je l’avais prévu

Concernant les tests en anglais, j’ai beaucoup à apprendre pour améliorer ma manière de communiquer. La conversation était laborieuse, et beaucoup moins dynamique qu’en français : loin d’être une question de langues (je suis bilingue et j’adore communiquer en anglais), c’était une question de sensibilité, je pense. Les deux personnes que j’ai choisies ont peut-être moins bien compris l’esprit de Je Main Muse, puisque le blog et les contenus sont exclusivement en français. Elles n’ont pas eu les clés nécessaires pour s’identifier et se lancer dans ce projet comme je l’aurais imaginé. Je me dis que j’ai mal fait passer le mood que je voulais insuffler à cette collaboration.
Bon, j’ai tout de même eu de formidables retours pour perfectionner mon patron quand la communication passait bien, mais j’ai connu quelques désillusions. Je reste immensément reconnaissante pour le travail de Tin et Rebecca. Elles ont pris le temps de fabriquer un GROS Mog amigurumi et leur boulot est vraiment top !

apprentissage construction patron Mog une année par je main muse

Bilan de mes débuts en crochet design : les difficultés rencontrées pour construire le patron du Mog

J’ai eu plusieurs déconvenues pendant la construction de ce Mog.

  • Les bras étaient trop courts au début ;
  • J’ai mis beaucoup de temps à réfléchir les jambes ;
  • Ces ailes m’ont pris plusieurs mois à mettre au point. Et j’ai même dû les repenser pendant les tests FR début octobre, en interrompant le travail de toutes les testeuses pendant quelques jours. Mais au final, je t’assure que tu ne seras pas déçue : les ailes de ce Mog sont faciles et agréables à faire, après maintes modifications de design.
  • Les oreilles m’ont demandé 5 essais ;
  • Le timing pour chaque étape doit être prévu et organisé en amont pour éviter frustrations, peurs et procrastination ;
  • Je dois revoir ma manière de mener les tests en anglais.

Mes victoires et mes apprentissages pour les futurs designs de patrons de crochet geek

Le fin mot de l’histoire, c’est que ce patron de crochet geek est un véritable apprentissage et me remplit de fierté et de reconnaissance. Même si ce travail a duré un an, je le prends comme une formation en autodidacte en crochet design. Du schéma de base à la mise en vente, chaque étape m’a beaucoup apporté. Et comme je le dis souvent sur ce blog, je me suis trouvé ce temps de fabriquer ce Mog alors que je suis aussi une femme, une épouse, une maman et une professionnelle. Alors toi aussi, aménage-toi du temps pour TOI, dans aucun autre but que te faire plaisir.

 

l'envers du décor de construction d'un patron de crochet geek Mog final fantasy par je main muse

 

Qu’est-ce que ce patron de Mog crocheté m’a appris ?

  • La patience : une année entière pour 3 prototypes, des erreurs et des imprévus qui mènent au patron de crochet geek que je rêvais d’acheter ;
  • L’auto-formation : de la mise en page à la visualisation des volumes, j’ai appris certaines compétences toute seule, en mettant la main dans le cambouis ;
  • L’acceptation : se tromper est essentiel pour avancer, dans n’importe quel domaine ;
  • La collaboration avec autrui implique des remises en question, de l’humilité et de la résilience ;
  • L’organisation : maintenant je sais comment fonctionne un rétro-planning ;
  • La confiance en soi : je mets fièrement en vente un produit que j’ai entièrement imaginé et construit ;
  • La communication sur les réseaux : sérieux, la semaine de lancement a développé des trésors de ressources en moi pour que je reste constante et efficace… Peut-être même bien que je commence à y prendre goût, va savoir !
  • La passion parvient à bout de tous les obstacles : cela semble bateau, mais c’est TELLEMENT VRAI !
  • Collaborer avec d’autres personnes peut me remplir de reconnaissance et de bonheur.

Petit rappel de ce que tu trouveras dans ce patron de crochet geek Mog

  • + de 30 pages de patron ;
  • en français et en anglais ;
  • + de 80 photos, schémas et illustrations ;
  • Testé et approuvé par 4 personnes qui ne me/se connaissent pas personnellement ;
  • Aussi mignon pour un geek que pour des personnes sensibles au côté mignon de cette peluche ;
  • Système pour te retrouver facilement dans ton patron entre chaque session crochet ;
  • Visuels précis et annotés, notes complémentaires pour réussir ton Mog ;
  • Astuces et alternatives pour twister un peu les choses en gardant le Mog craquant et facile à crocheter !

Alors, tu te laisses tenter ? Clique sur mon dessin ci-dessous pour le voir sur Ravelry et sur le bouton acheter pour passer commande ! Comme sur de nombreuses plateformes de vente, tu devras d’abord créer ton compte Ravelry pour accéder au patron en vente.

Bon crochet : si tu passes commandes, j’ai hâte d’avoir tes retours sur ce patron de Mog au crochet !

dessin du Mog par Je Main Muse

Crocheteuse depuis 2014, Caroline aime surtout faire des amigurumis. Elle mélange cette passion avec d'autres, comme les jeux vidéos et la pop-culture.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *