Matériel crochet débutant Je Main Muse
Débutant,  Matériel

Le matériel de base idéal pour débuter le crochet

Quand on commence un nouveau loisir comme le crochet, on s’inspire souvent des passionnés hardcores, voire des professionnels. Il est alors facile de tomber dans le piège d’acheter trop de matériel inadapté à son niveau, et de s’y perdre, ou pire, de mal l’utiliser. Pour toi, j’ai passé en revue le matériel de crochet pour débutant, sans fioriture ! Puis, au fur et à mesure que ta passion évolue, je te donne aussi quelques idées supplémentaires. En tous cas, une chose est certaine : débuter en crochet ne coûte pas (forcément) cher !

Matériel crochet débutant : quel crochet choisir ?

Crochet débutant matériel de base Je Main Muse

Le meilleur compromis pour les crocheteurs.ses débutant.e.s, c’est le crochet de 4mm. Il est assez gros pour être maniable, et assez fin pour réaliser de jolies pièces telles que des amigurumis ou des sautoirs.

Dans un autre article dédié, je lève le voile sur l’outil crochet : je t’y parle de matières, de diamètres, d’ergonomie… Tout dépendra de ton budget alloué à ton matériel de crochet débutant : les crochets en plastique sont l’alternative la moins chère. Je suis convertie au crochet en métal depuis mes débuts.

L’astuce que je pourrais te donner concernant le choix de ton premier crochet, ce serait de t’en faire prêter un ou d’acheter un crochet pas cher. Si tu le peux, rends-toi dans une mercerie ou un magasin de fournitures créatives. Tu auras l’occasion de tester les matériaux et de te rendre compte des tailles. Au fur et à mesure de ta pratique, tes goûts s’affineront et tu trouveras ton crochet idéal !

 

 

 

Bien choisir son fil à crocheter : 3 critères

 

Sélectionne un fil compatible avec la taille de ton crochet et selon ton projet

 

Lorsque tu as choisi ton premier crochet, il faudra sélectionner ton fil en fonction. En effet, si tu utilises un crochet beaucoup trop petit pour ton fil, tu ne pourras pas l’accrocher correctement dans la fibre : tu mettras plus de temps pour réaliser une pièce, tu te feras mal aux doigts et très sincèrement, tu risques de te dégoûter du crochet car le résultat ne sera pas à la hauteur de tes espérances.

 

À l’inverse, si tu sélectionnes un crochet trop gros pour ton fil, ton ouvrage sera plein de gros trous. Si c’est un amigurumi, tu ne pourras pas le rembourrer correctement. Pour commencer, suis les recommandations données par l’étiquette de la pelote : souvent un même fil demande des aiguilles à tricoter plus grosses que le crochet. Si tu comptes crocheter une peluche un travail qui nécessite des mailles bien serrées et régulières : dans ce cas sélectionne une fibre prévue pour un crochet de 5 ou 6 mm et travaille-la avec ton crochet de 4. Pour te donner un exemple, j’utilise du coton Ricorumi (qui recommande un crochet 3-4) avec un crochet de 2 mm !

 

La matière idéale pour crocheter son premier projet : l’acrylique

 

Ma matière préférée, c’est le coton. Son rendu et sa texture pendant l’ouvrage me séduisent tout particulièrement. J’aime également travailler avec d’autres matières, selon mes envies et le projet du moment. Pour sa flexibilité, sa facilité de manipulation et ses résultats nets, je vous conseillerais cette matière naturelle.

 

Néanmoins, quand on commence (et même après), on a des ratés, c’est totalement normal. Même si le coton n’est pas au prix du cachemire, cela peut faire mal au ventre de dépenser de l’argent inutilement pour des projets qui n’ont pas vocation à être beau, mais à expérimenter. Toutefois, il est possible de trouver de très bonnes affaires sur des fils de cotons !

 

Il est évident que je te déconseille la laine pour débuter. Elle est encore plus chère que le coton ! Oui, même si la texture « doudou » du mérino te fait de l’œil, ne gaspille pas ton argent. Si le crochet te passionne par la suite, tu seras content.e de pouvoir investir dans des matières que tu maîtriseras mieux.

 

Pour cette raison, je te recommande de te procurer des pelotes de fil en acrylique. Certaines fibres sont très douces et vous permettront à peu près tous les projets (sauf ceux qui entrent en contact avec la peau fragile des bébés). Ces pelotes sont peu onéreuses et donnent des résultats magnifiques !

 

Attention, les matières synthétiques sont innombrables : évite la texture « peluche » pour commencer, c’est un enfer à crocheter (même si avec quelques astuces, c’est faisable lorsqu’on est expérimentée) !

 

Les couleurs : faut-il choisir des couleurs vives ou pastel ?

 

Pour avoir fait l’erreur, je te recommande de prendre, selon tes projets, des couleurs plutôt douces qui s’accordent bien ensemble. J’adore les couleurs vives et saturées. Et tu le comprends peut-être déjà, acheter une pelote, c’est un peu comme « posséder une couleur ».

 

Mais avec quelle couleur marier un fuschia pétant ? Si tu as déjà un projet en tête avec les couleurs bien définies et harmonisées au préalable, fonce ! Mais sinon… Les couleurs pastel sont des valeurs sûres. Si tu tiens à avoir de la couleur saturée dans ton stock, pense à la sélectionner pour qu’elle se prête à plusieurs combinaisons.

 

Je te recommande de faire un bon stock de noir, de blanc, de bleu marine. Ce sont des couleurs classiques, qui sont idéales pour expérimenter et qui se marient avec tout type de projet. Attention, si tu débutes, réserve l’utilisation des couleurs sombres pour quand tu te sentiras à l’aise dans ta pratique, car les mailles sont plus difficiles à distinguer. En parlant de fil indispensable : si tu souhaites crocheter des amigurumis faciles, prévois quelques pelotes de couleur peau. J’aime bien avoir plusieurs nuances pour adapter mes projets à différentes couleurs de peau, mais tu peux commencer par la tienne, pour commencer par un autoportrait 😉

 

Mon conseil ultime : pour commencer, sélectionne des pelotes dont l’épaisseur du fil correspond à la taille d’un même crochet. En effet, si tu as vraiment envie de cette couleur pervenche en 8mm alors que tu prévois de crocheter des fruits avec un crochet de 3,5 mm, ta belle couleur restera dans le placard… Crois-en mon expérience ! Même conseil avec du fil de couleur dégradée.

 

En bref : choisis 5 ou 6 couleurs pastel ou claires, deux ou trois pelotes blanches et noires, ainsi qu’une ou deux pelotes de couleur vive qui te plaisent vraiment.

 

Le matériel de mercerie minimal pour crocheter

 

Un fil, un crochet, on y est presque ! Il manque quelques achats pour compléter ton matériel crochet débutant et commencer ton premier projet :

 

  • paire de ciseaux
    Une paire de ciseaux : pas besoin d’acheter des ciseaux instagrammables, j’utilise une paire de ciseaux d’écolier qui me sert autant pour mes fils que pour le papier. Ils t’aideront à rembourrer tes amigurumis : tu n’as pas besoin d’une arme de guerre, ni d’une paire qui serve uniquement pour ça (qui a déjà passé un sale quart d’heure après avoir piqué les ciseaux de couture de maman pour découper du carton 🙋🏻‍♀️ ?). Je n’ai pas encore passé le cap du collier coupe-fil, mais c’est une bonne idée pour éviter les regards angoissés sur tes ciseaux dans les transports en commun, par exemple…

 

  • aiguille à laine illustrationPour rentrer les fils ou assembler des pièces entre elles, munis-toi d’aiguilles à laine. Selon ton confort, prenez-les de différentes longueurs et de différentes épaisseurs de chas. Attention, les aiguilles en plastique sont flexibles, mais cassent facilement. Celles en métal sont plus résistantes mais elles peuvent faire mal : équipe-toi d’un dé à coudre.

 

  • règles pour mesurerLe mètre de couturier te sera très utile pour préparer tes échantillons !

 

 

  • pelote de laine illustrationPour marquer les rangs, je te conseille simplement d’utiliser un bout de fil qui contraste avec la couleur de ton ouvrage, c’est simple et économique ! Sinon, tu as toujours un trombone qui traîne dans un tiroir pour marquer le début de ton rang.

 

Si tu aimes crocheter des amigurumis, tu auras besoin de matériel plus spécifique

 

  • Du fil à broder : il te permettra de broder les détails. Les yeux, le museau, la bouche, mais aussi des petites finitions qui donneront un cachet de dingue à tes œuvres ;

 

  • Du rembourrage : choisis un rembourrage qui sèche rapidement en cas de passage à la machine. Je te conseille donc une matière synthétique, comme le polyester. Certaines sont plus respectueuses de l’environnement, voire même certifiées Oeko-Tex, comme la Dekowatte de Vlieseline (que je n’ai pas encore eu l’occasion de tester).

 

  • Des yeux de sécurité : de toutes tailles et couleurs, ils sont vivement déconseillés sur des jouets à destination de jeunes enfants (risques d’étouffement). Ils peuvent être compliqués à mettre, mais donnent vie à tes créations ! Je te recommande de les inclure dans ta liste de matériel crochet seulement quand tu as un peu pratiqué. Leur usage n’est pas toujours facile !

 

 

Quelques idées-cadeaux à offrir à un.e passionné.e de crochet

 

bols à laine lama pour crocheter
Bols à laine de BarruntandoCeramics sur Etsy
  • Un bol à pelote ou « yarn bowl » : il tient ta pelote en place, sans qu’elle ne roule partout et qu’elle ne devienne sale. En bois, en argile, certaines boutiques te permettent même de le personnaliser ;

 

  • Une lampe à led, avec ou sans loupe : pour travailler ses mailles dans un confort optimal, même pendant les après-midis d’hiver où il fait nuit à 16h30 ;

 

  • Un marqueur de mailles : ils ressemblent à de petites épingles à nourrice, mais ils peuvent également être personnalisés. J’ai même vu des créateurs et créatrices fabriquer le leur en pâte Fimo ou avec un mini porte-clé !

 

Voici la liste ultime du matériel crochet débutant

 

Comme tu peux le constater, débuter un loisir créatif comme le crochet peut être économique. On trouve de tout de tout à tous les prix. Mais je vous conseille de commencer petit, pour être certain.e que cela te plaît. Tu prendras encore plus de plaisir plus tard à t’équiper comme un.e pro ! Le strict minimum en termes de matériel crochet débutant est relativement réduit :

  • 5 à 10 pelotes de couleurs douces ou classiques ;
  • Un ou deux crochets ;
  • Une paire de ciseaux ;
  • Une ou deux aiguilles à laine.

Te voilà paré.e ! Si cet article t’a plu, je serais curieuse d’avoir ton point de vue dans les commentaires. J’ai mis beaucoup de coeur dans ces conseils : s’ils t’ont été utiles, pense à les partager auprès de tes proches : je te remercie d’avance et te dis à très bientôt !

Reçois ton ebook gratuit « 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet »

* indicates required


Tu es informé.e que ces informations seront enregistrées conformément à la Politique de confidentialité. En renseignant ton adresse email, ton prénom et en validant ce formulaire, tu souhaites recevoir les newsletters sur les produits, les services et les événements de Je Main Muse.

Sache que tu peux te désabonner à tout moment de la newsletter en cliquant sur le lien de désinscription dans les mails qui te sont adressés. Pour faire valoir ton droit d’accès, de rectification ou d’effacement, contacte-moi : contact@jemainmuse.com.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.


**Cet article contient des liens affiliés** : tu m’aides à couvrir les frais de ce blog en passant par mes liens pour passer commande sans payer plus. Mes conseils ne changeraient pas, même sans ces liens ! Tu es libre de commander par un autre moyen, mais si tu choisis de passer par Je Main Muse, merci mille fois !

Crocheteuse depuis 2014, Caroline aime surtout faire des amigurumis. Elle mélange cette passion avec d'autres, comme les jeux vidéos et la pop-culture.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *