Débutant,  Techniques

Diminution au crochet : maîtrise cette technique de base en restant zen

Par rapport aux augmentations, les diminutions au crochet effraient un peu plus les débutants. Pourquoi ? Parce que dans l’ensemble, les augmentations consistent à répéter un même point, la plus grande difficulté reste de savoir où piquer. La diminution, quant à elle, demande de maîtriser une nouvelle technique en apparence complexe. Rassure-toi, quand tu auras le coup de main, tu auras cette satisfaction de faire des diminutions en fin de projet amigurumi. Où n’y a-t-il que moi qui ressente cette joie de voir les mailles entamer leur descente avant l’atterrissage ? Mailles serrées, demi-bride, bride et invisibilité, tu sauras bientôt tout de cette technique de base. Allez, accroche ta ceinture, relève ta tablette, c’est parti pour apprivoiser la diminution au crochet !

La diminution au crochet, c’est quoi ?

 

Transformer deux mailles en une sur n’importe quel projet crochet, c’est plus facile qu’il n’y paraît. Je t’explique !

 

Définition de cette technique de base au crochet

 

Quand on parle de diminution au crochet, on parle de réduire le nombre de mailles sur un tour ou un rang. Sur un ouvrage à plat, les diminutions permettent de travailler des cols, des manches ou de modifier la forme du projet. En revanche, sur un ouvrage en 3D, comme les amigurumis, les diminutions servent à donner un volume lorsqu’elles sont conjuguées avec les augmentations au crochet. Pour crocheter une sphère par exemple, des diminutions habilement réparties autour d’un rang servent à former une belle forme ronde. Aussi, les diminutions pensées d’une certaine manière servent à dessiner un creux sur une silhouette par exemple.

 

Quoi qu’il en soit, suis toujours les instructions de ton patron : certaines diminutions peuvent ne pas te sembler logiques de prime abord, et prendront tout leur sens quand tu verras le résultat final !

 

 

Les 3 questions qu’un débutant se pose sur la diminution au crochet

 

Quand j’étais débutante au crochet, les diminutions m’ont posé souci. En effet, elles semblent moins faciles que leurs sœurs les augmentations au crochet ! Voici 3 questions que je me posais à l’époque dont j’ai aujourd’hui les réponses :

 

  • Est-ce que les diminutions au crochet sont vraiment difficiles à faire ?
  • Où commencent les diminutions, et où se terminent-elles ?
  • Quelles sont les étapes d’une diminution au crochet?

 

Je réponds à toutes ces questions dans la suite de cet article de manière détaillée !

 

diminution au crochet amigurumis

Crocheter des diminutions sur un amigurumi : pourquoi et comment ?

 

Comme on l’a déjà vu plus haut, les diminutions au crochet sur un amigurumi permettent de sculpter un ouvrage en 3D. Évidemment, elles vont de pair avec l’augmentation au crochet ! Selon la forme voulue, les diminutions sont régulièrement ou irrégulièrement réparties sur le tour, le rang. Si plusieurs diminutions se succèdent, alors un creux plus ou moins profond se formera sur l’ouvrage, en rétrécissant le tour. Si les diminutions sont réparties régulièrement, alors le rétrécissement sera imperceptible et régulier. On utilise les diminutions régulières pour faire l’arrondi d’une sphère, par exemple.

 

Il n’y a pas de mauvaise manière de répartir les diminutions au crochet. Mon meilleur conseil sera toujours de suivre ton patron et de faire confiance au crochet designer !

 

Concernant les ouvrages à plat, je ne suis pas du tout experte sur le sujet, puisque je crochète principalement des amigurumis, des projets en 3D par définition. La technique de diminution des maillesreste la même que celle que je connais, les différences sont plus dans l’harmonisation de l’ouvrage. Ainsi, la diminution peut être progressive ou en escalier. Mais je préfère t’en reparler quand j’aurais pratiqué ces techniques plutôt ésotériques pour moi !

 

En attendant, comment faire des diminutions au crochet ? Laisse-moi te guider en images sur les diminutions de mailles serrées, de demi-brides et de brides !

 

 

Diminution au crochet : mode d’emploi

 

Pour répondre à la première question que je me posais en tant que débutante : non les diminutions ne sont pas difficiles. Vraiment ! Elles semblent un peu plus techniques, mais en vérité, lorsque tu as pris le coup de main, c’est un délice. Avec ces photos et de l’entraînement, je suis certaine que tu y arriveras. Imagine, tu pourras ensuite passer à l’étape supérieure en crochetant ton premier amigurumi !

 

Diminuer des mailles serrées

 

C’est le cas de figure le plus facile. Elle consiste à crocheter une maille serrée dans 2 mailles qui se suivent sur le rang/le tour précédent. Concrètement :

 

  1. Tu piques ton crochet dans la maille comme si tu allais crocheter une nouvelle maille ;
  2. Après un jeté, tu rapportes le fil en repassant dans la maille dans l’autre sens ;
  3. Tu piques ton crochet dans la maille suivante ;
  4. Après un jeté, tu repasses le fil dans la maille ;
  5. À ce moment, tu as 3 boucles sur ton crochet. Il ne reste plus qu’à faire un jeté et à passer le fil dans les deux boucles.

 

Voilà ! Tu viens de crocheter une diminution de mailles serrées ! Parce qu’une image vaut mille mots, voici le détail des étapes :

Diminuer des demi-brides

 

Les demi-brides sont très faciles à faire et sont incroyablement satisfaisantes à crocheter. Pour réduire des demi-brides, cela pourra te sembler un peu étrange. En effet, le point compte plusieurs jetés et on peut vite s’y perdre. Pas de panique, voici comment crocheter des diminutions en demi-brides par étapes :

 

  1. Fais un jeté, pique dans la prochaine maille, fais un nouveau jeté et passe ce fil en sens inverse dans la maille, comme pour une demi bride normale.
  2. Au lieu de terminer ton point maintenant, recommence l’étape 1. Après, tu auras 5 boucles sur ton crochet. Il te suffira de faire un dernier jeté et de passer le fil dans ces 5 boucles.

C’est fini ! Pour crocheter des diminutions en demi-brides, fais bien attention à ta tension. Si tu as tendance à trop serrer tes points, tu pourrais te faire mal aux doigts avec cette technique !

 

Il y a une alternative que j’ai tendance à plus utiliser pour diminuer la demi-bride au crochet. Elle consiste à supprimer le jeté de la deuxième maille. En effet, le jeté sert à donner de la hauteur au point et à le différencier de la maille serrée. Mais comme il est déjà présent en première étape de réduction, le 2ene sert pas à grand-chose, sauf à augmenter le volume du point, ce qui ne me semble pas très esthétique. Je m’explique en image, comme cela tu pourras choisir ta technique favorite pour réduire le nombre de demi-brides sur ton tour !

Voici la différence visuelle entre les deux techniques :

 

différence entre demi-bride et demi-bride mince

 

Diminuer des brides

 

Ce n’est pas parce que la bride est un point avec de la hauteur que la difficulté est plus grande, rassure-toi ! Les étapes sont différentes. De base, la bride se crochète en deux temps, il est donc tout à fait logique qu’une diminution de brides te semble plus impressionnante. Allez, donne-moi la main, on y va ! Décomposons les étapes :

 

  1. Fais un jeté, pique dans la maille suivante comme pour faire une bride normalement.
  2. Après un jeté, fais repasser le fil de l’autre coté (toujours comme pour crocheter une bride normale).
  3. Fais un jeté et passe dans les deux premières boucles seulement.
  4. Répète les étapes 1 et 2. À ce stade, tu devrais avoir 3 boucles sur ton crochet. Tu devines la dernière étape ? Fais un jeté et termine ton point.

 

Voilà, ta diminution de brides est terminée ! Bravo 🙂

Voici un résumé des étapes pour crocheter une diminution de brides en images :

 

L’astuce de pro : la diminution invisible pour un amigurumi sans accroc

 

Comme dans mon article sur l’augmentation au crochet, je voulais te donner une astuce que les crocheteurs et crocheteuses experimentées utilisent plus que la méthode de base. Tu l’auras peut-être deviné si tu as lu mon article sur le sujet, il s’agit de la diminution invisible au crochet !

 

C’est vraiment étrange, car je n’avais aucune idée de l’augmentation invisible avant de rédiger l’article concerné. En revanche, la diminution invisible m’accompagne depuis mes débuts. Pourquoi ? Parce qu’il fallait que je trouve une solution pour combler les trous disgracieux que donnaient mes diminutions classiques !

Le rembourrage risquait de se faire la malle et je voyais tous les amigurumis autour de moi parfaitement étanches (alors que les diminutions étaient là et bien faites) !

 

Alors, je ne sais plus trop comment, je suis tombée sur cette méthode qui règle tous les soucis. En bref, la diminution invisible se crochète seulement sur les brins avant des mailles à réduire. Elle est utilisable avec tous les points de base :

 

  • Mailles serrées

  • Demi-brides

  • Brides

 

 

Comment « lire » la diminution au crochet sur son ouvrage ?

 

Savoir décoder son ouvrage, c’est hyper important. Cela te permet de compter les points, détecter tes erreurs et recommencer seulement à partir de ton erreur sans devoir tout défaire et recommencer. Si la diminution au crochet « classique » est facilement lisible en formant des trous, la diminution invisible au crochet est plus difficile à repérer pour un œil moins entraîné. Sur l’endroit de l’ouvrage, une diminution invisible porte super bien son nom. Mais si tu regardes l’envers d’une diminution invisible, tu remarqueras les deux brins arrières qu’on a lâchement abandonnés à leur sort. Tu les vois sur la photo ? Ne prends pas pitié d’eux, ce sont les deux responsables des horribles trous de ton amigurumi quand tu crochètes une diminution sur les deux brins d’une maille !

Ma technique pour piquer facilement les brins avant pour une diminution au crochet (vidéo)

 

Quand on crochète serré, ça peut être hyper compliqué de faire ses diminutions invisibles. Je t’ai donc fait une mini-vidéo pour que tu voies les différentes manières de piquer la maille en vue de crocheter une diminution. Tu peux ralentir la vitesse de lecture au besoin !

 

 

Merci pour ta visite, j’espère que cet article sur la diminution au crochet te sera utile ! Souviens-toi que seul l’entraînement parviendra à bout de ta frustration. Les erreurs font partie intégrante de l’apprentissage. Reste indulgent avec toi-même, je sais que tu y arriveras ! Et si vraiment tu as un souci pour comprendre les étapes décrites dans mon article, je t’accueille avec plaisir sur Facebook ou sur Instagram pour en parler. D’ailleurs, abonne-toi sur ces deux pages pour rester au courant des nouveautés !

 

Si tu as aimé cet article, je te propose de continuer ta lecture en ma compagnie : ton ebook gratuit t’attend : j’y révèle 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet, et je t’y offre des tutos photos ainsi que 2 patrons gratuits. Télécharge-le dès aujourd’hui !

Couverture ebook gratuit sur le crochet

Crocheteuse depuis 2014, Caroline aime surtout faire des amigurumis. Elle mélange cette passion avec d'autres, comme les jeux vidéos et la pop-culture.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *