7 étapes pour comprendre les patrons de crochet
Débutant,  Techniques

Comprendre un patron de crochet en 7 étapes faciles à suivre

Lire un patron de crochet, c’est une grosse étape à passer quand on est débutant. Tout est question de patience et d’adaptation, en fait ! Pour l’anecdote, quand je crochetais à mes débuts, mon conjoint regardait par-dessus mon épaule le tuto que je suivais pour sortir « mais ce sont des hiéroglyphes ! Comment tu comprends ce qu’il faut faire ? ». Cela me faisait sourire, car moi aussi, j’ai galéré pour comprendre mon premier patron… Que j’avais en plus acheté en anglais ! Pour t’épargner des semaines de galères, je te donne un coup de main en 7 étapes. Et surtout, si tu as une question pour encore mieux comprendre un patron de crochet, pense à venir me la poser par email ou sur les réseaux : mon but est de construire un article-référence qui aidera le maximum de crocheteurs et crocheteuses. En attendant, bonne lecture !

Étape n°1 : surtout lis tout le document avant de commencer !

 

Tu viens de télécharger le patron que tu as acheté ou qu’un créateur t’a offert. Tu veux t’y mettre MAINTENANT ! Convaincue que tu as le matos nécessaire, tu prends ton crochet pour commencer…

STOP ! Malheureuse !

C’est le meilleur moyen pour te planter et/ou subir une frustration telle, que tu n’auras même plus envie de suivre ce modèle d’amigurumi. En effet, le tout premier réflexe à avoir quand tu reçois un patron que tu veux réaliser, c’est de le lire en entier attentivement. Oui, même si tu es du style à ne jamais lire les notices des appareils que tu achètes.

 

En quoi lire un patron en entier avant de commencer t’aidera à vraiment le comprendre ?

  • Tu découvriras si tu as le matériel adapté à l’amigurumi que tu veux réaliser : l’image qui t’a donné envie d’acheter le patron ne montre pas forcément si certaines parties sont articulées, par exemple. Or, articuler des amigurumis demande des fournitures assez spécifiques qu’on n’a pas toutes à la maison.

Imagine-toi en train de crocheter le bras de ta mini-peluche, tu lis  » insérer le fil de fer« … et que tu n’en as pas. Au mieux, tu as une mercerie près de chez toi, mais si tu n’as pas cette chance ou bien qu’on est dimanche, tu devras attendre. Et le temps que ton fil soit livré/acheté, tu n’auras plus le courage de te remettre à l’ouvrage.

  • Tu auras une idée globale du chemin à parcourir. Comprendre un patron de crochet, cela passe par une certaine visualisation. Quand tu débutes, tu as totalement raison de te laisser guider aveuglément, puisque tu n’as pas assez d’expérience pour anticiper le design. Mais si tu as quelques amigurumis au compteur, prends le temps de découvrir les différentes étapes pour crocheter les pièces.

 

Est-ce que la méthodologie t’est familière ou non ? Est-ce que la terminologie te semble facile à comprendre ? Ainsi, cette première lecture te permettra de penser tes sessions crochet. Si le patron d’amigurumi est relativement complexe, tu sais que tu dois attendre que les enfants soient couchés pour t’y mettre. Si tu as des dizaines de rangs sans augmentation ou diminution, tu prévois déjà la série que tu vas grignoter en même temps.

  • Tu te feras une idée de la longueur du projet. Si tu comptes emmener ce projet-crochet en vacances et qu’il demande 5 pelotes différentes et 39 pages de patron, choisis peut-être un ouvrage plus light… Sauf si tu pars seule avec un plan farniente XXL !

J’ai ainsi lu le patron gratuit du petit renard à télécharger ici (le modèle est en bas de page, et heureusement que je l’ai fait. La terminologie n’est pas du tout celle à laquelle je suis habituée, et j’aurais pu me tromper de nombreuses fois si je n’avais pas anticipé les différentes étapes en lisant tout avant. Ce patron est idéal pour un petit projet entre deux gros : il est très rapide à faire et le résultat est très satisfaisant !

 

comprendre le patron crochet par creavea

 

Étape n°2 : reste ouverte d’esprit et flexible pour savoir lire des patrons de créateurs différents

 

Chaque designer a sa propre méthodologie : un peu de flexibilité sera nécessaire pour vraiment progresser en crochet. Il n’existe pas de consensus officiel pour appeler certains points ou certaines techniques d’une manière très précise. Par exemple, j’ai tendance à dire « fais 2 chaînettes » alors qu’une autre crocheteuse dira « fais deux mailles en l’air« , alors que cela désigne la même technique.

 

Dans le patron gratuit sur lequel je m’appuie pour cet article, les augmentations sont signalées de la manière suivante :

 

Doubler 1m. sur 4 = 30

 

Alors que moi j’aurais écrit :

 

(3ms, aug) x 6 (30)

 

L’arrivée est la même, mais crois-moi, pour crocheter ce petit renard, j’ai fait de la gymnastique mentale, car la manière de penser l’ouvrage est différente. Et tant mieux ! J’adore découvrir de nouvelles méthodes ou appellations. C’est la diversité qui fait la richesse. Et c’est justement cette adaptation permanente qui te permettra de progresser à vitesse grand V.

De même, parfois tu tomberas sur un patron dont les étapes te semblent bizarres parce que tu les aurais organisées autrement. Donne une chance au designer en suivant le patron à la lettre, peut-être qu’il ou elle t’apprendra une méthodologie efficace, fun, voire intéressante à décliner ! Attention, si tu t’aperçois qu’effectivement la manière que tu connais est bien plus juste que celle qui figure dans le patron, ne te prive pas. Ce qui compte, c’est le résultat, après tout !

 

apprendre lire patron amigurumi jemainmuse

Étape n°3 : imprègne-toi des conseils et notes des designers, tu comprendras mieux ton patron de crochet

 

Au début du patron ou pendant la réalisation, certains crochet designers ajoutent des notes qui te permettront de mieux comprendre le patron de crochet. Soit en expliquant le choix d’un point par rapport à un autre, soit en donnant un conseil utile à suivre pour obtenir un résultat identique à la photo, etc. Ne les néglige pas : mes années de pratiques ont souvent été ponctuées de BOUMS mentaux. Je suis sûre qu’il t’arrive ou t’arriveras d’en ressentir.

 

Tu sais, ces moments où tu lis, tu ne saisis pas tout, tu suis les instructions, tu relis, et BOUM, tu trouves cette astuce GÉNIALE et tu sens que tes futurs projets n’en seront que plus réussis ! D’ailleurs, peut-être que ce momentum surviendra à la lecture de l’ebook gratuit que je t’offre ? Pour le savoir, télécharge-le dès maintenant. Tu y découvriras « 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet« …

 

couverture ebook Je Main Muse

 

Étape n°4 : utilise ce lexique en français des points les plus souvent utilisés dans un patron d’amigurumi

 

Prends le temps de décrypter les abréviations précisées dans le patron, car elles composent 80% du tuto. Très souvent, ces abréviations sont précisées au tout début du patron par le créateur ou la créatrice. Sinon, voici un petit aperçu de ce que tu pourras lire :

 

m : maille

CM : Cercle Magique (cf. article cercle magique)

ms : maille serrée

ml ou ch: maille en l’air ou chaînette

mc : maille coulée

db : demi-bride

Db : double bride

br ou b : bride

aug : augmentation

dim : diminution

dim inv : diminution invisible

rg : rang

 t : tour

BAV : Brin AVant (seulement)

BAR : Brin ARrière (uniquement)

Par ailleurs, si tu cherches les abréviations en anglais, je te propose la lecture de cet article.

 

Étape n°5 : sois calée avec le jargon du crochet et de la création d’amigurumis

 

Tu remarqueras très vite qu’en plus des abréviations, il faudra que tu te familiarises avec les termes spécifiques au crochet. Je me permets de t’en expliquer quelques-uns : ils te permettront certainement de mieux comprendre ton patron de crochet.

 

  • Faire un jeté : rabattre le fil sur le crochet (pour ensuite le passer dans la maille et ainsi former une boucle).

 

  • Fermer une sphère après le dernier tour : Après la dernière maille, tu as une boucle sur ton crochet. Passe le fil complètement dans la maille et enfile-le dans une aiguille. Avec l’aiguille, passe dans le brin avant de chaque maille et serre pour fermer le cercle. Tu peux faire un nœud, mais ce n’est pas nécessaire si tu as bien serré. Ensuite, rentre le fil dans l’ouvrage et ressors-le plus loin avant de couper le fil à ras.

 

lexique crochet jemainmuse

 

  • Ms tout autour : de nombreux patrons demanderont que tu enchaînes les rangs de mailles simples sans réduction et sans augmentation. Par conséquent, il faudra crocheter des mailles serrées tout autour du rang.

 

  • (54) = à la fin d’un tour, le nombre de mailles que tu dois pouvoir compter. Ici, 54 mailles, mais peut-être 5 ou 137 ! Je préfère les parenthèses à d’autre méthodes pour indiquer le nombre de mailles dans un tour, cela me semble plus lisible. Par contre, je te renvoie au point n°2 de cet article, je m’adapte ! Dans le patron gratuit du petit renard polaire que j’ai crocheté, c’est le signe « = ». Pas très perturbant, n’est-ce pas ?

 

  • La tension : Très souvent, les amigurumis se crochètent serrés. Tu pourras en savoir plus sur les amigurumis dans mon article dédié. Perso, j’ai du mal à crocheter légèrement. Je serre tous mes points dans un souci de régularité et pour que le rembourrage soit bien calé. Cependant, certaines pièces demandent une tension plus légère, moins serrée. Tiens compte de cette précision que le créateur t’indique, sinon le résultat ne sera pas à la hauteur de tes espérances.

 

  • Rangs ou tours ? Ça, c’est une vraie question. De manière intuitive, je dirais que le rang est pour un ouvrage droit alors qu’on parle de tours pour des projets sphériques. En pratique, je dis rang tout le temps, moi. Quoi qu’il en soit, les rangs (ou les tours) sont toujours numérotés dans les patrons.

 

Attention, ne te fais pas avoir. Si tu vois dans un patron : « du rg 13 au rang 16 : ms tout autour », combien de rangs en mailles serrées devras-tu crocheter ? Le rang 13, 14, 15 et le 16, soit 4 rangs. Alors que d’instinct on répondrait 16-13 = 3 rangs. Reste vigilante à chaque ligne, ce serait dommage que tu te rendes compte d’une erreur au début de ton ouvrage seulement quand tu as fini de crocheter ton amigurumi !

 

  • L’assemblage des amigurumis : suis bien les instructions données par le designer, surtout. Et lis mon article complet sur le sujet pour un coup de main supplémentaire !

 

 

Étape n°6 : lire des lignes d’instruction abrégées pour comprendre un patron de crochet

 

Dans le patron gratuit du petit renard, je n’en ai pas vu, d’instructions abrégées, car c’est un projet plutôt simple qui va droit au but. Mais découvre comment lire un patron de crochet sans te prendre la tête.

Comment comprendre la ligne suivante ?

 

5ms, dim, (10ms, dim) x 6, 5ms (77)

 

> Crocheter 5 mailles serrées suivies d’une diminution. Répéter 6 fois l’association 10 mailles serrées suivies d’une diminution, puis terminer le rang par 5 mailles serrées. Le tour devrait compter maintenant 77 mailles en tout.

Laborieux, hein ? Les parenthèses servent à simplifier la lecture du patron. Et si tu te poses la même question pour les [crochets], c’est le même esprit : ils ont un peu la fonction d’une deuxième paire de parenthèses, ou alors sert pour des sections plus grandes. Et les astérisques sont le niveau 3 de la parenthèse.

Dans l’ordre croissant, tu as d’abord les (parenthèses), puis les [crochets] et enfin les *astérisques*.

 

renard polaire patron gratuit

 

Étape n°7 : Errare humanum est, n’aie pas peur de l’échec

 

Je crois que j’ai fait le tour des instructions les plus difficiles à apprivoiser quand on crochète ses premiers amigurumis. J’espère que tu as toutes les clés pour comprendre un patron de crochet. Ah, une dernière chose : le secret, pour réussir ses ouvrages, c’est de savoir se tromper et recommencer. L’entraînement, les erreurs sont les seules manières d’apprendre durablement et sainement. Alors n’aie pas peur et lance-toi ! Embrasse tes échecs, ils t’aideront à construire tes réussites. Bon crochet !

 

Si le crochet t’intéresse mais que tu ne sais pas trop par où commencer, je t’invite une nouvelle fois à télécharger ton ebook gratuit « 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet ». Tu y trouveras en plus 2 patrons gratuits et très accessibles pour les débutants. Tu as juste à remplir et valider le formulaire ci-dessous. On se retrouve de l’autre côté !

À bientôt !

 

Reçois ton ebook gratuit « 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet »

* indicates required

Tu es informé.e que ces informations seront enregistrées conformément à la Politique de confidentialité. En renseignant ton adresse email, ton prénom et en validant ce formulaire, tu souhaites recevoir les newsletters sur les produits, les services et les événements de Je Main Muse.

Sache que tu peux te désabonner à tout moment de la newsletter en cliquant sur le lien de désinscription dans les mails qui te sont adressés. Pour faire valoir ton droit d’accès, de rectification ou d’effacement, contacte-moi : contact@jemainmuse.com.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.


**Cet article contient des liens affiliés** : tu m’aides à couvrir les frais de ce blog en passant par mes liens pour passer commande sans payer plus. Mes conseils ne changeraient pas, même sans ces liens ! Tu es libre de commander par un autre moyen, mais si tu choisis de passer par Je Main Muse, merci mille fois !

Crocheteuse depuis 2014, Caroline aime surtout faire des amigurumis. Elle mélange cette passion avec d'autres, comme les jeux vidéos et la pop-culture.

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *