changer de couleur au crochet : techniques basiques et secrètes
Débutant,  Techniques

Changer de couleur au crochet : jongle avec tes pelotes sans prise de tête !

Quand on débute au crochet, on voit l’univers de projets dans lesquels on a envie de se lancer… Et puis on voit des amigurumis colorés qui ont des rayures, ou même des parties du corps de couleur différente. Et là, on se dit que ça a l’air hyper dur et qu’on devrait peut-être se limiter au monochrome. Que nenni ! Utilise toutes les couleurs dont tu as envie dans un amigurumi ou une corbeille décorative. Comment ? Tu aimerais aussi que ce changement de couleur soit invisible ? Hum… Tu en demandes beaucoup. Heureusement, j’ai mené mon enquête. Une nouvelle fois, j’ai oublié tout ce que je savais sur le fait de changer de couleur au crochet. J’ai découvert de nouvelles techniques, dont certaines ont complètement changé mes perspectives. Je partage mes trouvailles avec toi !

 

Changer de couleur au crochet : Le principe est le même, quel que soit le point utilisé

 

Quel que soit le point utilisé, tu constateras que le changement de couleur intervient dans la dernière étape de formation de la maille. Pour simplifier les explications, je parlerai de couleur #1 et de couleur #2 pour éviter toute confusion et que tu puisses appliquer mes explications à ta situation. Évidemment, tu es libre d’utiliser toutes les couleurs que tu veux : pour des raisons de praticité, je n’en utilise que deux dans mes photos d’illustration.

 

Changer de couleur dans un ouvrage à mailles serrées

 

Comment changer de couleur par des mailles serrées au crochet - étapes

 

 

Étape 1 : passe ton crochet dans la maille et fais un jeté de la couleur #1, la couleur de base. Passe-le dans la maille dans l’autre sens, comme pour le début d’une maille serrée normale.

Étape 2 : prends le fil de la couleur #2. Fais un jeté avec, tout en maintenant fermement l’extrémité comme tu peux avec la main qui tient le crochet.

Étape 3 : passe ce jeté de couleur #2 à travers les deux boucles de couleur #1 qui sont sur ton crochet.

 

Et voilà, ton changement de couleur est fait ! Si tu sais faire cela, tu es prêt.e à faire ton premier amigurumi. Rassure-toi, la démonstration est sur un ouvrage à plat : c’est la même marche à suivre pour un ouvrage en rond.

 

Ne te laisse pas impressionner par le changement de couleur pour les demi-brides

 

 

Étape 1 : comme pour une demi-bride normale que je te décris dans mon article sur les points de base : fais un jeté, passe ton crochet dans la maille, fais un nouveau jeté que tu feras repasser dans la maille en sens inverse.

Étape 2 : avant de faire le jeté final qui ferme la maille, prends la couleur #2 et tient l’extrémité pour ne pas qu’elle glisse. Fais le jeté avec la couleur #2, puis passe dans les 3 boucles de couleur #1.

 

Simple. Basique !

 

Changer de couleur au crochet : sur une bride, rien de plus facile !

 

On pourrait croire que changer de couleur au crochet sur une bride est compliqué, mais rassure-toi : il n’en est rien. C’est très simple, puisqu’encore une fois, le changement de couleur n’intervient qu’en dernière étape.

 

 

  1. Fais un jeté puis passe le crochet dans la maille.
  2. Effectue un nouveau jeté que tu feras passer à travers la maille, comme une bride normale.
  3. Nouveau jeté, toujours avec la même couleur, passe dans les 2 premières boucles qui sont sur ton crochet.
  4. Prends le fil de ta couleur #2, tient bien le bout pour ne pas qu’il glisse dans la maille, puis avec ce dernier jeté, termine la bride en passant ton crochet dans les deux dernières boucles présentes sur ton crochet.

 

C’était facile, n’est-ce pas ?

 

Astuce : change de pelote facilement avec la technique du changement de couleur !

 

La bonne nouvelle, c’est qu’en plus de découvrir toutes les techniques pour changer de couleur, tu apprends en même temps comment changer de pelote. En effet, quand tu termines une pelote de fil et que tu dois continuer ton ouvrage, tu auras simplement à prendre ta nouvelle pelote de la même couleur et à la joindre à ton ouvrage avec ces techniques !

 

Changement de couleur sans démarcation : est-ce vraiment possible pour un amigurumi ?

 

Tu le verras dans de nombreux magazines et tutoriels, changer de couleur au crochet sans démarcation semble impossible. De nombreux designers « cachent » ces changements disgracieux au dos de leur création, là où le changement en escalier se voit le moins. Ces « escaliers » sont logiques : les amigurumis se travaillent en spirale, c’est-à-dire des ronds non fermés. De là, si on veut changer de couleur, il faut bien déterminer une maille où le faire ! Cependant, il existe des alternatives pour faire un changement de couleur invisible au crochet, c’est-à-dire où la démarcation se remarque le moins possible. J’ai trouvé 4 techniques pour changer de couleur au crochet pour réussir tes amigurumis !

 

Technique 1 : Finir sa maille avec la nouvelle couleur

 

C’est le changement de couleur classique, avec démarcation, comme je te montre un peu plus haut.

 

Avantages : C’est la technique de changement de couleur au crochet la plus simple.

 

Inconvénients : visuellement, le changement se voit par un décalage dans la hauteur des mailles.

 

Technique 2 : Changer de couleur au crochet sans démarcation grâce à la finition invisible

 

 

 

Ce changement est le plus radical, car il implique de couper la couleur #1, de maquiller la finition pour qu’elle ressemble à une maille qui termine le rond, puis à joindre le fil de couleur #2. Il n’y a pas de « communication » entre les deux fils.

 

Avantages : C’est une des meilleures techniques pour changer de couleur au crochet de manière totalement invisible.

 

Inconvénient : Cela peut être fastidieux, car il faut arrêter son ouvrage, faire une finition à l’aide d’une aiguille, joindre l’autre couleur, faire un nœud entre les deux couleurs, puis reprendre. Si tu as un ouvrage à rayures de deux tours à chaque fois, cela peut être long… Mais je trouve que ça vaut mille fois la chandelle, pas toi ?

 

Technique 3 : le changement de couleur hybride au crochet

 

C’est cette technique qui a fait BOOM dans ma tête et que je me suis empressée de tester. Je ne l’ai pas trouvé sur des ressources francophones… Alors je me permets de te l’expliquer ici en images.

 

Avantages : Pas besoin de couper de fil, ni de faire de nœud. En plus, le changement de couleur est vraiment invisible. La technique est très facile à appliquer.

 

Inconvénient : Aucun ?

 

Technique 4 : changement de couleur progressif sans démarcation

 

Cette technique-là aussi m’a fait l’effet d’un tour de magie. Il s’agit d’un changement de couleur non sur toute la hauteur de la maille, mais seulement sur la partie supérieure en V. Pour être tout à fait honnête, c’est encore quelque chose que je n’ai pas vu en francophonie. Je ne sais donc pas comment l’appeler, mais en anglais, c’est le « half color change ». Mais je trouve cette manière tellement innovante et blindée de potentielle, alors la voici en détail. Pense à ralentir la vitesse de lecture si ça va trop vite ;).

 

 

Avantages : Cette technique est belle, elle est facile une fois que tu as le coup de main, et elle est redoutablement efficace pour cacher la démarcation. En plus elle offre tellement de possibilités pour des ouvrages rayés !

 

Inconvénients : Il faut souvent passer un fil en-dessous de l’autre, tu devras faire attention à réorganiser régulièrement tes pelotes pour éviter de tout emmêler.

 

 

Que faire du fil quand on veut changer de couleur au crochet ?

 

Maintenant que tu sais changer de couleur au crochet, tu te poseras naturellement cette question : « j’en fais quoi de mon fil ? ». Si tu as deux couleurs et que tu en crochètes une à la fois, c’est bien beau de savoir jongler entre les pelotes, encore faut-il trouver une solution pour le fil de la couleur 1, surtout s’il doit être réutilisé plus tard dans le projet ! Voici donc quelques suggestions. Selon ton ouvrage et tes choix, une technique s’appliquera mieux qu’une autre, à toi de voir !

 

  1. Le laisser à l’arrière du projet

 

Tu as changé de couleur et ton projet est rond et fermé (de type amigurumi) ? Alors laisse-le derrière l’ouvrage. Si c’est la dernière fois que tu t’en sers dans ce projet, je te conseille de faire un nœud au moment où tu changes de fil. Tu pourras le couper plus tard sans la peur que tout se défasse au fil du temps. Et si tu dois réutiliser cette couleur #1 pour faire des rayures par exemple, tu peux oublier le nœud et simplement reprendre ton fil pour le crocheter en laissant la couleur #2 en attente au même endroit. Attention à ne pas trop tendre le fil au risque de déformer ta création !

 

  1. La technique du tapestry crochet

 

Cette technique, c’est simplement le fait de cacher ton fil dans ton ouvrage en crochetant l’autre par-dessus. Perso, j’utilise systématiquement cette technique aussi pour ranger le fil de mon cercle magique. Une image vaut mille mots, tu comprendras tout de suite de quoi il s’agit avec la vidéo que j’ai faite sur le sujet :

 

 

L’avantage d’utiliser la technique du tapestry crochet, c’est que tu n’as pas besoin de couper tes fils, ils suivent tous le progrès de l’ouvrage. C’est également intéressant dans les projets plats réversibles, puisqu’il n’y a pas de bouts de fils derrière.

 

L’inconvénient principal du tapestry crochet : si les couleurs sont très contrastées, l’autre fil se voit un peu au travers des mailles. Oublie cette technique si tu utilises plus de deux couleurs. En effet, l’épaisseur cumulée de tous les fils changera considérablement l’aspect final de ta création.

 

  1. Pour tes ouvrages ronds à rayures, ne t’embête pas

Si tu fais un amigurumi rond, le fil est repris au début de chaque rang. Ce changement ne se verra pas, donc je te conseille de ne pas y faire attention et de continuer tes changements de couleurs sans vouloir cacher les fils. Sur des ouvrages plats, les changements se verront derrière sous forme de traits… Là c’est à l’appréciation de chacun !

 

  1. La technique la plus fastidieuse mais la plus esthétique

Certains projets crochet demandent de nombreux changements de couleur. Le Cheshire Cat que j’ai crocheté d’après le patron de Chiacraft a demandé beauuuuuucoup de temps pendant ces changements de couleur.

 

 

En effet, parce que la forme est ronde, il est nécessaire de faire un nœud, de couper et de continuer avant de faire un nœud, couper et changer de couleur à nouveau. Pourquoi se prendre la tête à faire cela alors que les fils ne se verront pas une fois que la tête sera finie ? Parce que le fait de simplement reprendre la couleur sans la couper du changement précédent créée une tension. Et comme il y a deux changements par rang, les tensions additionnées déforment la tête. Donc il vaut mieux y passer plus de temps que d’aller au plus simple et obtenir un résultat approximatif !

 

Maintenant que tu sais changer de couleur au crochet, tu n’as plus de raison d’éviter de crocheter ! Découvre 16 raisons de te lancer dès aujourd’hui.

* indicates required


Tu es informé.e que ces informations seront enregistrées conformément à la Politique de confidentialité. En renseignant ton adresse email, ton prénom et en validant ce formulaire, tu souhaites recevoir les newsletters sur les produits, les services et les événements de Je Main Muse.

Sache que tu peux te désabonner à tout moment de la newsletter en cliquant sur le lien de désinscription dans les mails qui te sont adressés. Pour faire valoir ton droit d’accès, de rectification ou d’effacement, contacte-moi : contact@jemainmuse.com.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.


couverture ebook Je Main Muse

Crocheteuse depuis 2014, Caroline aime surtout faire des amigurumis. Elle mélange cette passion avec d'autres, comme les jeux vidéos et la pop-culture.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *