10 objets insolites dont tu ne pensais pas avoir besoin pour le crochet
Matériel

10 Outils indispensables dont tu ne pensais pas avoir besoin pour crocheter

Comme on l’a vu dans un autre article sur ce blog, crocheter est un loisir qui ne demande pas beaucoup de ressources. Eh bien… Je ne t’ai peut-être pas tout dit. Non non, je ne t’ai rien caché, rassure-toi ! Mais je me sers d’objets insolites qui n’ont rien à voir avec le crochet pour confectionner mes amigurumis. Au fur et à mesure de ta pratique, tu découvriras certainement que les 10 objets que je m’apprête à te dévoiler ne sont pas si hors-sujet que cela ! Découvre maintenant 10 outils auxquels tu n’aurais jamais pensé avoir besoin pour crocheter.

Une brosse à chat

 

Oui, une brosse que tu utilises pour démêler les poils de ton matou ! Je n’ai pas d’animaux à la maison, mais j’ai une toute petite brosse. Je m’en sers pour dérouler les fils d’un brin de coton. D’ailleurs, tu pourras la voir en action dans le patron gratuit que je t’offre dans ton ebook.

 

Cette brosse sert également à changer la texture de tes amigurumis. En effet, en brossant de la fibre acrylique ou d’autres matières qui s’y prêtent, tu peux flouter la texture de ta peluche crochetée et la rendre toute duveteuse. Cela change vraiment l’esthétique de ton œuvre. Sur ma to-do list, j’ai évidemment pour projet de faire ce type de peluche originale ☺. D’ailleurs, il y a peu de temps, j’ai trouvé une artiste, Projectarian qui a fabriqué une grande peluche rien qu’avec cette technique. Son boulot est incroyable !

 

peluche crochetée par Projectarian

 

Si tu veux te procurer une brosse à chat : clique ici

 

Une poubelle à laine

 

Quoi, jeter des précieuses pelotes à la poubelle ? Pourquoi faire ? Pas de panique ! C’est une idée qui vise à recycler les bouts de laine qui ne te servent plus :

  • Les marques-mailles en coton si tu en utilises beaucoup, comme moi ;
  • Des fins de pelotes qui ne sont pas assez longues pour les utiliser en touches de couleurs dans un petit projet ;
  • Des fibres qui ne supportent pas d’être défaites et refaites, comme le fil peluche ;
  • Des œuvres ratées que tu découpes en petits morceaux par frustration.

Tu mets tous ces petits bouts dans une mini-poubelle, et te voilà avec du rembourrage recyclé, en plein dans la tendance écologique ! J’utilise ce rembourrage pour mes prototypes, mais tu peux aussi t’en servir pour rembourrer des amigurumis à offrir sans problème.

 

Pour acheter une poubelle à laine, go par ici !

 

Une bibliothèque d’échantillons

 

Même quand je ne construisais pas mes propres patrons, je rêvais d’une bibliothèque d’échantillons. Certaines marques de laine en fournissent aux magasins, j’ai eu la chance qu’un gentil commerçant de Liège m’offre un de ces exemplaires il y a longtemps… J’avais l’impression que c’était Noël ! Malheureusement, j’ai dû le laisser derrière moi quand j’ai déménagé de Malte. Je ne prends pas le temps de chercher des livres d’échantillons, car pour le moment, j’ai mes références favorites dans le coton.

 

Par contre, pour mes 30 ans, je me suis offert le pack complet de Ricorumi basique. J’ai pris le temps de crocheter un carré de toutes les 80 pelotes de Ricorumi pour en faire un nuancier. Pour moi qui collectionne les couleurs, c’est une vue incroyablement satisfaisante. En fait, cela me sert aussi à harmoniser les couleurs dans un projet, et aussi à savoir quelle couleur acheter si je veux absolument crocheter dans une nuance bien précise.

 

Attention, je ne te recommande pas forcément de faire la même chose que moi avec la Ricorumi. Oui, la palette de couleurs permet de marier subtilement des nuances. MAIS : un échantillon sur une pelote de 25g, c’est quand même de la matière en moins à crocheter. Et en plus, ces échantillons sont exposés à ma vue, donc à la lumière du jour… Le soleil finira par décolorer mes petits carrés. Oui oui, même en Belgique haha !

 

Si c’était à refaire, je m’y prendrais autrement… Mais les échantillons sont extrêmement satisfaisants et utiles pour choisir les couleurs de ses amigurumis !

 

Tu n'aurais jamais pensé avoir besoin de ces 10 objets quand tu as commencé le crochet

 

Une lampe LED

 

Tu crois que crocheter des amigurumis ne demande pas une précision dingue… Tu réaliseras l’importance d’une lumière abondante quand tu crochèteras pendant les soirées et même les après-midis d’hiver… Oui, oui, même si tu es dans le sud ! Pendant mes week-ends crochet à Malte, le soleil se couchait plus tôt qu’en France, et la lumière jaune de mon appart me donnait mal à la tête.

 

Depuis que je vis en Belgique, la grisaille est là toute l’année ou presque. Ma lampe LED me sert donc encore plus que depuis que je l’ai achetée sur l’île maltaise ! Choisis-la selon ton confort. Si je devais en racheter une maintenant, je choisirais peut-être une lampe frontale (#sexy) ou celles qui se mettent autour du cou. Mais je ne pourrais pas m’en passer, car il n’y a pas d’autre moyen de voir mes mailles pendant que je crochète !

Te laisseras-tu tenter avant moi ? Voici la Voici la lampe qui me fait de l’oeil !

 

Un tricotin

 

Non, le tricotin n’est pas que pour les enfants ! Ce petit outil, que tu peux te procurer n’importe où à petit prix, est super pour fabriquer des cordons. Ces cordons servent à modeler des prénoms ou des mots lorsqu’ils contiennent un fil de métal dedans. Et j’ai également découvert que le tricotin est PAR-FAIT pour décorer la tige d’une fleur en crochet.

 

Il en existe des manuels ou des mécaniques où il suffit de tourner une manivelle pour produire des kilomètres de cordon. Sauf que si tu choisis un tricotin manuel, tu peux le confier à tes enfants et être tranquille pour crocheter quelques heures… C’est une activité assez hypnotisante !

 

Envie de te mettre au tricotin ? Regarde y a plein de choix ici !

 

Une petite corbeille

corbeille fourre-tout pour crocheter partout

Cette fois-ci, je ne te parle pas d’une poubelle, mais d’une petite corbeille à l’intérieur lisse et clair. C’est ma trousse fourre-tout que je transporte partout. Tu l’as déjà aperçue à la fin de mon article sur le cercle magique. Je l’ai acheté une bouchée de pain dans un magasin de type Foir-Fouille, Centrakor ou Traffic chez les Belges. Il faut qu’elle soit rigide pour tenir debout, et lisse pour ne pas accrocher les outils que tu laisses dedans.

 

Oui, j’ai déjà pensé à la crocheter, mais je n’aurais pas encore la patience de la doubler en cousant une couche de tissu dessus. Qu’est-ce qu’il y a dans ma corbeille aux trésors ?

 

  • Mes aiguilles
  • Mes crochets
  • Mes petites pelotes de mon projet en cours
  • Un dé à coudre et un protège doigts
  • Mes ciseaux,
  • Des chutes de pelotes pour faire des marques mailles
  • Ma brosse à chat
  • Des épingles
  • Un mètre couturier
  • Ma pince à bijoux
  • Parfois mon petit carnet et un crayon à papier pour noter mes patrons.

 

Cette corbeille m’est in-dis-pen-sable aujourd’hui. Je l’emmène chez le coiffeur, dans des endroits où je suis certaine d’attendre ou au bureau quand je dois finaliser un patron. Tout est dedans, je n’oublie plus rien ! Ce n’est pas encombrant, et pas de risque que mes outils se perdent dans mon canapé pour l’éternité(#çasentlevécu).

Trouve ta corbeille idéale par ici

 

Des petits ciseaux

ciseaux à broderie en forme de guitare

Ça, c’est clairement un outil qui figure sur ma wishlist au Père Noël. Une belle paire de petits ciseaux de broderie.

En quoi des ciseaux sont insolites pour crocheter ? Tout simplement parce que je t’ai promis que le matériel le plus simple suffisait pour crocheter. Et c’est vrai ! Mais dans ma pratique intensive, je vois la limite de la simplicité.

En effet, j’utilise des ciseaux scolaires depuis 2014. Ils fonctionnent très bien, aucun souci ! Mais pas contre, pour les ouvrages les plus petits, ils sont trop gros. Ce serait plus pratique d’avoir des petits ciseaux pointus qui se faufilent dans les recoins de mes détails crochetés. 

 

J’ai flashé sur une paire de ciseaux en forme de guitare… Peut-être finira-t-elle bientôt dans ma corbeille fourre-tout !

Edit avril 2022 : j’ai craqué pour un paire de ciseaux de broderie. Ce n’est pas une guitare mais plutôt ceux-ci : clique pour te les procurer aussi 😉

 

Des aiguilles à tapissier

 

J’ai des aiguilles de toutes les tailles. Des plus grosses pour les canevas aux plus petites pour les perles de rocailles. Mais j’ai complété mon set avec deux types d’aiguilles différentes : des longues aiguilles et des aiguilles à tapissier. Elles ont des embouts ou des formes très étranges comme tu peux le voir. Mais à quoi peuvent-elles bien servir ?

 

Les courbes me sont particulièrement utiles dans la confection d’amigurumis, pour la couture de petits détails minutieux. Les longues aiguilles sont un vrai bonheur à utiliser dans un projet à la grosseur atypique, pour traverser toute la pièce crochetée sans perdre l’aiguille dans le rembourrage !

 

Tu n’en auras pas besoin dans les premiers temps de ta pratique et selon les projets que tu sélectionnes. Mais ces types d’aiguilles m’ont changé la vie quand j’ai commencé à m’en servir.

Je te recommande clique pour te les procurer aussi 😉, c’est idéal pour coudre tes amigurumis 

Épingle à nourrice

 

Ça, c’est la solution de secours. Il faut toujours des épingles à nourrice partout. Dans ton sac, dans ta voiture, partout ! Alors tu comprends bien qu’elle s’impose aussi dans ta petite corbeille. Mais pourquoi ?

 

Je te recommande d’utiliser des toutes petites épingles à nourrice en tant que marque maille. En effet, les bouts de fil, c’est bien, mais il m’est déjà arrivé d’attraper ce fil au fur et à mesure que je crochetais mes mailles… C’est quand j’avais perdu mon repère que je me rendais compte que ma première maille n’était plus marquée ! Une épingle à nourrice reste en place. Elle n’est pas des plus pratiques pour les ouvrages les plus minutieux, mais c’est une bonne alternative au marque-maille : clique pour te les procurer aussi 😉 !

 

épingles à nourrice objet insolite pour crocheter

 

La pince à bijoux

 

La pince à quoi ? Oui oui, à bijoux ! Elle me sert à tordre les fils de fer quand je veux articuler mes poupées et mes amigurumis, c’est très pratique pour être précis. Par contre, je l’utilise beaucoup plus dans un autre contexte : Réussir à tirer une aiguille d’un #@%$£ de trou ! Avant de me fusillais le doigt et les nerfs à essayer de passer les fils dans un tout petit espace aux mailles serrées. Depuis que j’ai ma pince à bijoux, mes aiguilles sont beaucoup plus coopératives, je te le garantis ! Avant, j’utilisais une pince d’électricien, mais l’outil n’était pas assez précis. Sauve tes doigts, épargne ta patience, achète une pince à bijoux ! Et si tu veux bricoler du fil de fer pour tes amigurumis, autant acheter le kit de pinces à bijoux !

 

Tu veux connaître d’autres astuces que tu ne soupçonnais pas pouvoir faire avec un crochet ?

 

Reçois ton ebook gratuit « 16 choses que tu ignores pouvoir faire avec un crochet »

* indicates required


Tu es informé.e que ces informations seront enregistrées conformément à la Politique de confidentialité. En renseignant ton adresse email, ton prénom et en validant ce formulaire, tu souhaites recevoir les newsletters sur les produits, les services et les événements de Je Main Muse.

Sache que tu peux te désabonner à tout moment de la newsletter en cliquant sur le lien de désinscription dans les mails qui te sont adressés. Pour faire valoir ton droit d’accès, de rectification ou d’effacement, contacte-moi : contact@jemainmuse.com.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.


Couverture ebook gratuit sur le crochet

Crocheteuse depuis 2014, Caroline aime surtout faire des amigurumis. Elle mélange cette passion avec d'autres, comme les jeux vidéos et la pop-culture.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *